Revue de presse : Alpha Condé et la grande réception de ses partisans, inhumations agitées des 11 morts du FNDC, fête de l’armée

0
5132

Les journaux sortis entre lundi 4 à samedi 9 novembre sont largement revenus sur l’accueil réservé au Président Alpha Condé le 31 octobre dernier après une mission qui l’a conduit en Russie, Turquie et en France. Cette mobilisation des partisans du « Oui au référendum et au 3ème mandat » a été interprétée et analysée par les confrères de la presse écrite sous différents angles. Les journalistes n’ont pas passé sous silence non plus le traitement réservé aux corps des onze jeunes tombés lors des manifestations des 14 et 16 octobre derniers. Ils se sont aussi fait l’échos de la réaction du syndicat des journalistes suite aux agressions dont les confrères ont été victimes au siège du RPG Arc-en-ciel lors de son assemblée hebdomadaire.

Le Lynx du lundi 4 octobre a qualifié la réception que les partisans du chef de l’Etat lui ont réservée de « bain de sous ». Comme pour dire qu’elle a été conditionnée et que beaucoup d’argent a été utilisé pour faire sortir les Guinéens. Même ceux acquis à la cause du troisième mandat du Pr Alpha Condé. Pour le journal, cette sortie des partisans du référendum, est une réplique au FNDC. Parlant des corps des victimes des manifestations, le confrère pense que cela a été un macabre jeu de ping-pong. Le gouvernement a dû d’abord envoyer les corps à l’hôpital d’Ignace Deen avant de les emmener à l’hôpital Sino-guinéenne.

Quant à l’Observateur, il est revenu sur la réponse du ministre de la Communication par rapport à la non tenue du discours du Président Alpha Condé lors de son accueil à l’aéroport, au Palais du Peuple et au Palais Sékhoutoureya. Selon le journal, le ministre Amara Somparé a accusé le temps et la fatigue. « … Le Président de la République a fait plus de quatre heures de temps entre l’aéroport et Kaloum (centre administratif, siège du Palais Présidentiel Ndlr)… Il ne pouvait pas s’arrêter au Palais du Peuple pour faire un discours ou une allocution, pour ne pas perdre encore plus de temps. Il fallait venir communier avec les populations de Kaloum  qui l’attendaient aussi à Sékhoutoureya…C’est plus simple que ça. Il n’y a pas d’autres explications ». Par ailleurs, le journal est longuement revenu sur la chronique d’un confrère à propos de l’interview du Président Alpha Condé. L’interview accordée récemment au journal français « Le Monde ». Laquelle interview est venue dissiper les doutes sur les ambitions du pouvoir à changer la Constitution. Reprenant la chronique « Alpha Condé, ça passe ou ça casse », l’Observateur pense que le Chef de l’Etat à travers les confrères de « Le Monde », a dit haut ce qui se murmurait depuis des mois.

« L’Aigle Infos » soutient, quant à lui, que le Président Alpha Condé est aujourd’hui face à un dilemme. Le journal a placé le Chef de l’Etat entre le Front National pour la Défense de la Constitution et les partisans du troisième mandat. « Comme on le voit donc, le Chef d’Etat se trouve face à un dilemme. Certains de ses compatriotes sont farouchement opposés à la nouvelle constitution tandis que d’autres y sont favorables »  

« Le Démocrate » du mardi 5 novembre, a repris le discours du Chef de l’Etat. Discours tenu à l’occasion des 61 ans de l’armée guinéenne et qui décrit le parcours élogieux des hommes en uniforme. Le journal a aussi fait cas des magasins vandalisés et de l’argent emporté au marché de Labé par des bandits. Ce qui, pour le confrère, relance la question sur l’insécurité dans cette préfecture.

« La Lance » du mercredi 6 novembre a ouvert ses pages sur la cérémonie d’enterrement des victimes des manifestations. Pour l’hebdomadaire du mercredi, les 11 morts dans les rangs du FNDC, ont regagné leur dernière demeure sous le feu de la « répression » des forces de l’ordre. « Les 11 victimes…. ont rejoint leur dernière demeure en compagnie des gaz lacrymogènes et de tirs à balles réelles. Ils ont été difficilement inhumés au cimetière de Bambeto. Quasiment gazés jusque dans la tombe »