RDC: qui est derrière Jean-Pierre M’Bemba ?

Les choses se sont rangées et arrangées si harmonieusement dans le délai imparti pour permettre au prisonnier de la CPI de venir à temps pour valider sa candidature. Cela est peu ordinaire, quoi qu’on dise. Elargi de cette manière par la CPI, Fatou Bensouda a dû s’arracher des cheveux de voir Jean-Pierre M’Bemba lui glisser entre les doigts comme une anguille. (Crédit-Photo:BBC)

N’est-ce pas sa venue qui a favorisé celle de Moïse Katoumbi, qui était empêtré dans une affaire de passeport italien ? L’intercesseur qui a réglé cette affaire n’est pas n’importe qui, mais qui est-il ?

A cette énigme, un mince indice pourrait vaguement guider les analystes : face aux tergiversations de Joseph Kabila, une diplomate américaine n’a fait qu’un passage en coup de vent à Kinshasa, et tout était rentré dans le rang, son pays est le seul à avoir le pouvoir de faire fléchir la CPI…

Maintenant que personne n’est exclu de cette présidentielle riche de plus de 600 candidats, il y aura marchandages infinis pour la plus grande confusion électorale en apparence. Mais au fond, il y a peu de chance pour un chaos à la malienne, à moins qu’on s’est fourré le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

Si tel est le cas, le prochain président de la RDC n’est autre que le prisonnier de la Haye.

By Moïse Sidibé

Analyste politique senior, à Conakry, Guinée

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *