N’Zérékoré : les PA militaires favorisent-ils la recrudescence de l’insécurité ?

0
119

La commune urbaine de N’Zérékoré, renoue de plus belle  avec l’insécurité, et cela malgré l’installation des PA (Postes armés) militaires dans plusieurs quartiers de la commune urbaine, a-t-on constaté sur place.

En effet, malgré l’installation des PA, au lendemain des violences survenues lors du double scrutin dans la capitale de la guinée forestière, les citoyens sont de plus en plus victimes de vols dans plusieurs quartiers de la commune urbaine.

Foromou Kolié, une des victimes habitant au quartier Burkina, revient sur sa mésaventure en ces termes « c’est à 3h du  matin que j’ai  constaté que la porte de la maison est ouverte. Alors que j’avais bien fermé avant de me coucher. Ils ont emporté mes téléphones, l’écran téléviseur, mes habits et près de 700 mille francs guinéens. Vraiment je ne sais plus que faire. Nous on pensait qu’avec la présence des PA, on allait être en sécurité, mais c’est le contraire que nous voyons sur le terrain », a-t-il déploré.

Pour Moriba Albert Delamou, maire de la commune urbaine de N’Zérékoré, ‘’il faut que les citoyens collaborent avec les forces de sécurité. Car ces bandits sont bien logés dans des concessions. Quel que soit la volonté et l’engagement de nos militaires si les citoyens à la base ne collaborent pas, ça va être difficile. C’est pour cette raison que j’appelle la population à bien collaborer avec les autorités que nous sommes, afin de pouvoir démasquer ces bandits », dira le maire, avant de regretter la montée de l’insécurité en ces moments où le monde est tourné vers la lutte contre cette pandémie de coronavirus.

Même si certains habitants de la ville trouvent que la mairie devait s’investir plus dans la lutte contre le grand banditisme, au lieu de se rabattre sur les citoyens.

A noter que pour l’heure, les citoyens de la commune urbaine, continuent de prendre leur mal en patience, dans une insécurité qui ne dit pas son nom.