Mondial 2022/La Guinée menacée de jouer sur terrain neutre ? La Feguifoot dément la presse marocaine

0
298

Un article du tabloïd marocain Al Ahdath Al Maghribia repris par Le360Sport, indique que la CAF a ordonné aux pays adversaires du Maroc dont la Guinée de renforcer la sécurité dans leurs stades, sous peine de jouer leurs matchs dans un pays neutre.

 Le quotidien indique qu’après la visite d’experts en Guinée, la CAF « a préconisé l’amélioration des conditions de sécurité dans le stade 28 septembre et celui de Lansana Conté situés à Conakry… » L’article ne précise pas cependant quand cette visite d’experts s’est effectuée. Etait-elle intervenue avant la fermeture des frontières due à la pandémie du COVID-19 ou après ?

En tout cas, à la Fédération Guinéenne de Football, on ne reconnaît pas avoir reçu récemment des experts de la CAF. « La FIFA a plutôt instruit la CAF de demander à chaque pays de lui signaler les terrains qui vont abriter les matchs des éliminatoires de la Coupe du monde. C’est ce que nous avons fait en signalant à la CAF nos deux stades que sont 28 Septembre et Lansana Conté », a répliqué colonel Maurice Akoï Koïvogui, secrétaire général de la FEGUIFOOT. « Tous les pays concernés par ces éliminatoires devaient faire l’objet d’une mission d’inspection de la CAF. C’était prévu pour le 25 mars. Mais, ces missions ont été reportées à cause du COVID-19 », a-t-il précisé.

 Une autre issue de la Fédération, cette fois anonyme, a indiqué qu’il était impossible de faire jouer la Guinée sur terrain neutre d’autant plus qu’il y a eu tant d’améliorations sur les stades de Conakry. « C’est au stade 28 Septembre que nous avons récemment joué contre la Namibie. Quant au stade Lansana Conté, il a accueilli le tournoi UFOA (U20) … », a-t-il rappelé.

Pour rappel, la Guinée se trouve dans la même poule que le Maroc, la Guinée-Bissau et le Soudan.  Les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 étaient censées débuter au mois de novembre 2020, mais elles ont été finalement reportées à mars 2021 en raison de la pandémie de COVID-19.