Mauvaise gestion du  Fodel : la colère des populations de Dabiss dans Boké contre leurs autorités

0
361

Plusieurs jeunes gens ainsi que des femmes de la commune rurale de Dabiss, située dans la préfecture de Boké,  ont fait d’assaut  les  locaux de la préfecture   ce mardi 14 juillet, pour dénoncer une mauvaise gestion   des  fonds dégagés dans le cadre du développement local, le fodel, a-t-on constaté sur place.

La commune rurale de Dabiss aurait  bénéficié de 8 milliards de francs guinéens. Cette somme est  répartie dans le tableau de rubrique budgétaire de la manière suivante : les jeunes ont droit à 20% du montant, les femmes 20%, les acteurs  économiques et sociaux 30%,  l’appui au fonctionnement du Cspf et commune rurale 3,5%, le  renforcement des capacités 2,2%, la communication, vulgarisation et sensibilisation 0,5%, l’audit et la supervision 2,5%.

Selon le porte-parole des jeunes et femmes de la commune rurale de Dabiss qui avaient investi les locaux de la préfecture de Boké, cette rencontre avait pour but de réclamer nous les 20% de part des jeunes et les 20% des femmes, des 8 milliards de FG des fonds alloués dans le cadre du Fodel.

Ces populations interpellent le gouvernement sur la discrimination dont elles se disent victimes de la part des autorités.