Lutte contre le Covid-19 à Kankan : Qu’est-ce qu’on en fait des recettes issues des amendes des contrevenants du port de masque ?  

0
780

Depuis l’entrée en vigueur de la décision obligeant tous les Guinéens à porter le masque, des agents des forces de défense et de sécurité sont mis à contribution pour son respect. Ce qui justifierait des patrouilles diurnes avec à la clé, des arrestations quelques fois musclées suivies du paiement d’une amende de 30 000 GNF.

A Kankan, ces patrouilles diurnes semblent rapporter beaucoup d’argent dont la destination quoi que indéfinie, suscite des interrogations.

« Normalement, les décideurs devraient indiquer la destination précise de ces recettes : Est-ce c’est à déposer au trésor public, est-ce elles doivent servir à entretenir les agents des services de sécurité ou à l’achat des masques pour remettre aux contrevents ? » s’est interrogé l’économiste Sékou Fofana en service à l’université de Kankan.

En attendant une réponse précise, les sommes engrangées à Kankan, servent, nous dit-on, à l’achat du carburant pour la patrouille. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le Commandant de la Gendarmerie Territoriale que nous avons joint au téléphone.

« Je n’es pas de carburant pour tout Kankan et donc l’argent qui rentre là est utilisé pour le carburant. Ça ne suffit même pour tous les services de sécurités et de défenses. D’ailleurs moi, je n’appelle ça recette » a répondu le Commandant Kiss de la Gendarmerie Territoriale.

Pour sa part, le Commissaire Central de la Police de Kankan nous a renvoyé à la Direction Régionale de la Police. Car, selon lui, ils sont des exécutants qui  font le compte-rendu. « Sur instruction du ministre de la Sécurité, on a un registre au niveau de la Direction Régionale de la Police où nous versons ce que nous récoltons », a précisé le Commissaire Sanoh.

L’un dans l’autre, au Trésor de Kankan, on soutient mordicus qu’à date, aucun copeque issu des amendes des contrevenants du port des masques (30 000 GNF) n’aurait été versé là.

Pour rappel, c’est le 18 Avril dernier que le port obligatoire du masque est rentré en vigueur en Guinée. Ce, dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

Et depuis, ce qui ressemble à ‘’une chasse’’ au non porteur de masque avec à la clé, le paiement de la somme de trente mille francs guinéens (30 000 GNF) par contrevenant est organisée par tout en Guinée. Mais à cause de la non précision de sa destination, nous dit-on, l’argent des amendes des non porteurs des masques connait une autre destination.