L’UFR invite ses militants à une forte mobilisation pour de la prochaine marche du FNDC

0
484

Les membres du Front national pour la défense de la Constitution envisagent de marcher encore le mardi 10 décembre. Une manifestation à laquelle prendra pour la première fois les détenus politiques ayant récemment bénéficié d’une liberté provisoire au terme d’une quarantaine de jours passés en taule.

A la faveur de leur assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 7 décembre 2019, les responsables de l’Union des forces républicaines se sont relayés au micro pour inviter les militants et sympathisants de leur parti à une forte mobilisation.

D’entrée, l’honneur est revenu au président de séance, l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui qui, après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire des « martyrs » de la démocratie d’en appeler à une grandiose mobilisation.

Renchérissant, Saïkou Yaya Barry, le Secrétaire exécutif du parti déclare : « nous devons nous mobiliser massivement pour montrer à la face du monde que nous sommes ceux-là qui défendent ce pays. Et pour cela, quand le FNDC demande à manifester, personne ne doit rester à la maison. Le dernier message se fera quand ils nous donneront des consignes de la manière dont on doit se mobiliser ».

Dans le même ordre d’idée, l’honorable Hadja Aissata Daffé a salué l’engagement qui, selon ses dires, caractérise particulièrement les femmes républicaines à chaque fois qu’il a été question de se mobiliser.

« C’est notre habitude. Et c’est quand vous ne le faites pas que ça étonne. Mais si vous le faites, cela ne surprend personne. Parce que vous êtes prêtes à toutes les occasions. Femmes du Bureau exécutif, du Bureau national, présidentes des structures, levons-nous pour mobiliser nos troupes le 10 décembre.  Après ici, que chacune se rende dans sa fédération pour passer le message. Car, pour la première fois, nos camarades qui ont été emprisonnés prendront part aux manifestations », a-t-elle invité.