L’enthousiasme des investisseurs étrangers pour la Chine ne faiblit pas

0
115

Li Feng, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

À l’heure actuelle, la Chine coordonne la prévention et le contrôle de l’épidémie et la promotion du développement économique et social, et le retour ordonné de la production et de la vie s’accélère. Grâce aux effets d’une série de politiques de stabilisation des investissements étrangers, la reprise de la production des entreprises à capitaux étrangers en Chine s’est accélérée et la construction de grands projets a progressé de manière régulière. Un certain nombre de sociétés multinationales ont même accéléré le rythme de leurs investissements en Chine.

Les dirigeants d’entreprises étrangères et les experts du secteur interrogés estiment que l’environnement des affaires en Chine continue de s’améliorer et soulignent que la production et les opérations des entreprises à financement étranger en Chine redeviennent progressivement normales, et ils se sont dits pleinement confiants dans les perspectives de développement économique de la Chine.

Le 22 avril, le projet d’éthylène d’ExxonMobil de Huizhou, dans la province du Guangdong (sud de la Chine) a officiellement démarré. Bénéficiant d’un investissement total de 10 milliards de dollars, c’est le premier grand projet pétrochimique à être financé uniquement par des entreprises américaines en Chine. De la réserve de projet à l’inclusion du plan jusqu’à l’approbation de l’utilisation des terres marines, le projet d’éthylène d’ExxonMobil de Huizhou a achevé le processus d’approbation des éléments-clés en un peu plus d’un an et a réalisé un démarrage en douceur des travaux de construction, exemple de ce qu’on appelle la « vitesse chinoise ».

Selon Wan Lifan, président d’ExxonMobil (China) Investment Co., Ltd., l’investissement à grande échelle et la forte valeur ajoutée du projet revêtent une importance stratégique pour l’entreprise et sont mutuellement bénéfiques pour les deux parties. « La zone de développement de Daya Bay est l’une des sept bases industrielles pétrochimiques de la Chine. Elle dispose de bonnes infrastructures et d’installations publiques de qualité, et d’un excellent environnement commercial. La politique et les réglementations sont transparentes et claires dans leur formulation et leur mise en œuvre. De plus, le gouvernement fonctionne efficacement et soutient fortement le développement des investissements et étrangers ».

Le 31 mars, un événement majeur de signature de projets industriels a eu lieu à Shanghai. Parmi eux figurent le siège social de Bosch Capital Management, Mitsubishi Corporation Metal Trading (China) Company, Sam’s Club China Flagship Store et d’autres projets d’investissement étranger, qui ont totalisé plus de 16 milliards de dollars.

En tant que supermarché basé sur un système d’adhésion haut de gamme dépendant du géant de la vente au détail Wal-Mart, Sam’s Club a ouvert plus de 20 magasins en Chine, et va accroître encore sa présence sur le marché chinois. Sam Anders, président des magasins Sam’s Club pour la Chine, a déclaré : « Il est prévu que d’ici la fin de 2022, Sam comptera de 40 à 45 magasins ouverts et de magasins en construction en Chine, ce qui représente notre engagement sur le marché chinois ».

Au premier trimestre de cette année, Shanghai a organisé deux activités de passation de marchés centralisées pour des projets à capitaux étrangers. Au total, 129 projets à capitaux étrangers ont été signés, pour des investissements totaux de 23,9 milliards de dollars, dont près de 30 projets comptant des investissements de plus de 100 millions de dollars, 10 sièges régionaux pour des sociétés multinationales à capitaux étrangers et 5 centres de recherche et développement à capitaux étrangers.

Toshiyasu Iiyama, Directeur général principal de Nomura Holdings, Inc., directeur du comité Chine, directeur représentant, vice-président de Nomura Securities Co., Ltd., a indiqué que Nomura Securities a créé son premier département des affaires de valeurs mobilières à Shanghai en mars de cette année, devenant le premier département des affaires créé par une nouvelle société de valeurs mobilières à capitaux étrangers ces dernières années, et le recrutement de personnel est en cours.

« Qu’il s’agisse d’une signature réussie d’intentions d’investissement, ou des sociétés multinationales qui rassemblent des ressources mondiales et installent leur siège à Shanghai, cela démontre pleinement la détermination et la confiance des entreprises étrangères et la valeur qu’elles continuent à accorder à la Chine », a de son côté déclaré Yang Chao, directeur adjoint de la Commission municipale du commerce de Shanghai.

Le président de la société japonaise Matsushita Electric China Northeast Asia Corporation, Honma Tetsuro, a souligné que depuis le 17 mars, la production de l’usine de Panasonic en Chine est revenue à des niveaux normaux. « En tant que premier groupe d’entreprises financées par des capitaux étrangers qui sont entrées en Chine au début de la réforme et de l’ouverture, Panasonic a assisté au développement de la réforme et de l’ouverture de la Chine. Pendant la lutte contre l’épidémie, nous avons vu les capacités efficaces de gestion et de prise de décision du gouvernement chinois, ainsi que le soutien donné aux entreprises. L’énorme résilience de l’économie chinoise a été démontrée, en particulier la libération progressive du potentiel de consommation sur le marché chinois, ce qui nous donne une pleine confiance dans l’économie chinoise ».

Steve Wilmant, directeur général de la société allemande Merck Life Sciences China, a déclaré : « La Chine est un marché stratégique de Merck et un important moteur de croissance. Nous sommes confiants dans le marché chinois et continuerons de nous investir en Chine ».

Gong Anming, président de la société suédoise Medical Kodak China, a déclaré: « Notre confiance dans le marché chinois vient de la tendance à long terme de la stabilisation et de l’amélioration économiques de la Chine, de l’expansion continue du groupe de consommateurs de moyen à haut de gamme et de l’engagement de la Chine à poursuivre son ouverture ».

Selon un rapport publié fin mars par la Chambre de commerce américaine pour la Chine du Sud, les entreprises interrogées sont toujours très disposées à réinvestir en Chine au cours des trois prochaines années. Ainsi, près de 70% des entreprises prévoient de réinvestir en Chine en 2020. « « Basée en Chine, au service de la Chine » reste la stratégie principale de la plupart des entreprises à capitaux étrangers en Chine », a dit Harry Sayadin, président de la Chambre de commerce américaine pour la Chine du Sud.