Justice de paix de Lélouma : des voleurs de motos condamnés 

0
270
C’est en tout trois dossiers inscrits au rôle qui ont été jugés ce jeudi 23 juillet 2020 dans la  salle d’audience du palais de la justice de paix de Lélouma. Le premier dossier oppose Mamadou Benté Camara président de district de Gnegueré dans la sous,-préfecture de korbé située à environ douze kilomètres du centre-ville de Lélouma à Mamadou Aliou Touré président de l’association des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE) de ladite localité. Le premier accuse le second de vol du cachet dudit district et une importante somme d’argent en plus d’une occupation illégale de domaine. Le dossier aurait une connotation de règlement de compte. Les deux intéressés s’accusent mutuellement et leur différend serait lié au contrôle de la présidence du district.
Après les débats contradictoires, le tribunal statuant publiquement renvoie Mamadou Aliou Touré à des fins de la poursuite pour délit non constitué. Et ce, en application des articles 544 du code de procédure pénale.
Le deuxième dossier a être dilibéré mettait en cause Mamadou Saïdou Diallo, la vingtaine, commerçant résident à Labé et Mamadou Korka Diallo âgé d’une trentaine d’années et cultivateur de son état résidant à Bonkon Diari dans la sous-préfecture de Parawol. Ils  sont poursuivis pour vol de moto. Les faits remontent au début du mois de juillet 2020. Ils auraient volontairement soustrait la moto de Ousmane Tanou Diallo dans le district de Bonkon Diari. Les mis en cause ont tous reconnu les faits qui leur sont reprochés.
Après les débats, le tribunal, statuant publiquement a reconnu Mamadou Saïdou Diallo et Amadou Korka Diallo suffisamment coupables  et convaincu des faits de vol mis à leurs charges, les condamne  par conséquent à deux ans de prison ferme et au payement  d’une amende de 500 000 GNF chacun. Sur l’action civile, le tribunal constate le désistement de la partie.
Nous reviendrons sur le troisième dossier