Interpellé pour gestion d’une usine clandestine, le Libano-sénégalais Zoher Didy nie tout !

mai 21, 2019 3:58

Présenté comme le propriétaire de SOFAL-Guinée, une usine clandestine qui fabrique des produits alimentaires, cosmétiques et détergents à Coléah, dans la commune de Matam, le libano-sénégalais Zoher Didy rejette tout. Lisez !

« J’ai entendu les services spéciaux parler d’une exactitude totalement fausse uniquement dans le but de faire leur publicité. Je dis et je répète qu’il n’y a pas un seul produit contrefait dans mon entreprise. Tous mes produits sont issus, créés et formulés par la société. Je les défis de me prouver le contraire. Moi, je fabrique comme il est indiqué dans mon registre de commerce, des produits de beauté, les détergents, les produits alimentaires et autres. Mes produits sont certifiés par le service de contrôle qualité qui me donne l’autorisation de mettre mes produits sur le marché. Il n’y a pas un seul produit qui est sorti d’ici et qui n’a pas fait l’objet de contrôle. Les autres marques que vous voyez chez moi, lorsqu’on achète des capsules au marché, à l’intérieur des sacs, nous rencontrons d’autres marques. Tous les autres produits cosmétiques et alimentaires que vous voyez, je les ai tous achetés pour ma propre consommation domestique », s’est-il défendu devant la presse.  

Lire Vidéos: