Insécurité : Un coupeur de route abattu par la gendarmerie, à Kissidougou

mai 18, 2019 10:49

Vendredi 17 mai 2019, il y a eu un échange de tirs entre des gendarmes et un groupe de six coupeurs de routes sur la nationale Kissidougou-Faranah située à 7 kilomètres de la commune urbaine. Suite à cet échange un des bandits présumés a été touché avant de succomber à ses blessures.

Interrogé par la rédaction locale de Guineenews©, le chef d’escadron Kadia Mory Dioubaté, commandant adjoint de la compagnie de gendarmerie territoriale de Kissidougou, a précisé : « Vendredi 17 mai, on a procédé à une mission de patrouille dans une  zone de Sangardo située à 7 kilomètres de la commune urbaine de Kissidougou. Cela est consécutif à une information que nous avons reçue de la part du poste de contrôle de la gendarmerie routière basée à Gbarando au PK10 du  centre-ville de Kissidougou. Une information selon laquelle, aux environs de 5 heures du matin qu’un véhicule serait braqué par des bandits. Cette attaque aurait eu lieu entre la sous-préfecture de Badian et celle de Sangardo et que le taxi serait en provenance du Sénégal et en partance pour les préfectures de la Forêt. Les gendarmes qui étaient à la poste se sont déployés pour aller à la rencontre de ces malfaiteurs qui progressaient vers la ville de Kissidougou. Mais malheureusement, les agents ont perdu leur filon. Ces bandits auraient abandonné la route nationale pour emprunter la brousse. Arrivés à la rentrée de la brousse, après avoir compris que le terrain était inadapté, les bandits ont abandonné leurs motos qu’ils utilisaient comme moyens de déplacement. Quand nous sommes arrivés sur le lieu, directement, on a  retrouvé les motos. Les agents ont progressé en brousse. A un endroit, ils se sont rencontrés avec les bandits. Ils étaient au nombre de six (6) Cinq étaient armés des PMAK et un qui possédait un pistolet de TT30, couchés dans un buisson en position de défense. Avec la rapidité de nos agents, un de nos gendarmes a réussi à abattre un de ces bandits. La balle lui a pris au front et est sortie  par la nuque et directement il n’a pas supporter ce coup fatal. Il a rendu l’âme. »

« Il y a lieu de préciser que nous sommes en train de traquer et employer de tous les moyens pour pouvoir arrêter ceux qui sont en fuite afin de les déférer devant les tribunaux. Ce bandit qui a été abattu, on a retrouvé autour de lui son arme qu’il possédait. Il s’agit d’un PMAK avec sa boîte chargeur, garnie de 22 balles et deux sacs à dos dans lesquels se trouvaient des cagoules, des poignards et des téléphones. Les enquêtes sont en cours et nous sommes en train d’exploiter les contacts téléphoniques qui se trouvent dans les téléphones ramassés pour voir s’il n’y a pas de complices potables », a-t-il ajouté.

Depuis quelques temps, les coupeurs de route opèrent pour spolier les biens des usagers de la circulation. Les forces de l’ordre essayent tant bien que mal à les traquer avec l’aide des populations.