Gouvernance locale : Plusieurs jeunes formés sur l’analyse et le suivi budgétaire

0
211

Selon les statistiques, plus de 50% de la population guinéenne est jeune. Mais malgré majorité, la couche juvénile n’est pas impliquée dans la prise de décisions dans différents domaines. Pour inverser cette tendance, l’ong Leadership jeune pour le développement et la paix en Afrique (LEJEPAD Guinée), a initié des séances de formation pour 125 jeunes issus de la société civile et des formations politiques. A cause de la pandémie de coronavirus, la formation se fait par groupe de 25 jeunes par commune pour une durée de 2 jours pour chaque groupe.

Cette formation est axée sur le leadership des jeunes, l’analyse et le suivi du budget communautaire, la prévention et la gestion des conflits. « Malgré leur forte proportion, les jeunes sont aujourd’hui sous-représentés dans les instances de prise de décisions. Et pourtant, ces jeunes prennent part à toutes les mutations politiques dans notre pays et ils participent activement dans la prise en charge des partis politiques mais aussi dans l’animation de la société civile », a indiqué le Directeur exécutif de LEJEPAD, Bangaly Minatagbè Camara, pour justifier les raisons de la tenue de ces séances de formation.

Plus loin, il soutient que pendant les deux jours de formation, des modules comme prévention des conflits, l’analyse et le suivi budgétaire ont été développés. « Nous allons aussi leur donner des formations sur la gouvernance et le principe de redevabilité ainsi que le plaidoyer pour leur permettre de mieux collaborer avec les autorités locales dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance communautaire », a-t-il ajouté.

Mohamed Cissé, un des formateurs, expliqué que cette formation vise à permettre aux participants « de comprendre le fonctionnement de la commune du point de vue budgétaire, comment le budget se prépare, comment les dépenses sont engagées, comment les recettes sont mobilisées, mais aussi comment le contrôle s’effectue du point de vue légal et quels sont les différents interlocuteurs qu’ils peuvent avoir au niveau des communes. »

Les participants à cette formation pour les journées du 22 et 23 juillet ont apprécié la qualité des thématiques débattues et affirment sortir de cette formation très bien outillés pour notamment l’analyse et le suivi du budget.