Entrepreneuriat féminin : La Guinée lance le projet « Youthconnekt for Women »

0
297

Dans le cadre de l’appui à l’entrepreneuriat des jeunes, notamment aux femmes entrepreneuses, la Guinée a lancé ce lundi 20 juillet 2020 le projet Youthconnekt for Women. Le projet vise à accompagner 600 femmes dans l’entrepreneuriat, dont 50% dans le monde rural et de 5 à 10 % qui ont un handicap. Si cette initiative concerne les jeunes femmes âgées de 18 à 35 ans, des femmes qui ont dépassé cette tranche d’âge pourront bien bénéficier de l’appui dans le cadre de ce projet.

A quoi va consister l’appui à ces 600 femmes ? Selon le Coordinateur national du projet Youthconnekt for Women, Moussa Dioubaté, le projet va permettre aux femmes d’atteindre la perfection dans l’entrepreneuriat : « En Guinée, nous avons trois parcours. Nous avons trois devenirs professionnels pour les jeunes, qu’ils soient indépendants, salariés ou entrepreneurs. Alors, le parcours d’insertion que le projet Youthconnekt propose aux jeunes c’est le savoir-être, le savoir-faire, le savoir vendre, l’éducation financière, l’accompagnement, la recherche de financement et l’incubation. Nous proposons ce parcours aux jeunes femmes entrepreneures pour qu’elles quittent d’un niveau A pour un niveau B, c’est-à-dire qu’elles atteignent la perfection. Nous savons qu’il y a beaucoup d’éléments qui ne favorisent pas l’émergence des femmes dans le monde entrepreneurial et ce projet vient apporter sa contribution afin que les femmes d’aujourd’hui soient vraiment des vraies entrepreneures et qu’elles aient accès à des marchés sur le plan national, régional et même sur le plan international. »

L’Agence nationale de promotion des investissements privés (APIP) est l’un de partenaires de ce projet ambitieux. Son Directeur général, Namory Camara, déclare que sa structure enregistre par an 10 mille entreprises. Mais seulement 22% de ces entreprises sont créées par des femmes. C’est là, selon lui, une situation qu’il faut revoir afin que les femmes puissent émerger. C’est pourquoi, dit-il, un des critères de sélection, c’est d’abord être jeune et femme : « 74% de la population est jeune. Donc le critère, il faut être jeune, être femme. Ensuite il faut avoir un projet d’entreprise pour être accompagné. Ce sont là des critères de base, mais qui concernent en fait toutes les femmes. Parce que lorsque vous regardez aujourd’hui, sur 10 millions d’entreprises que nous enregistrons dans l’année, 22% sont créées par des femmes.  Donc il y a un travail énorme à abattre du côté des femmes pour les amener à intégrer l’écosystème entrepreneurial. Nous allons faire cela à l’intérieur du pays, dans le monde rural, parce qu’il y a beaucoup de jeunes filles à l’intérieur du pays qui ont, sans doute, des initiatives, mais peut-être qui ne sont pas soutenues. »

Dans son intervention, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo, soutient que le projet Youthconneckt Guinée vise la réinsertion socioprofessionnelle des jeunes guinéens : «Le porjet Youthconneckt Guinée  a pour vocation de servir de catalyseur et de cadre fédérateur d’un ensemble d’interventions en faveur de l’insertion socioprofessionnelle de la jeunesse guinéenne en référence au programme national d’insertion socioéconomique des jeunes. »

Plus loin, le ministre Mouctar Diallo indique que la digitalisation sera au cœur de ce projet : « Le projet Youthconnekt for Women va tabler sur un monde digital en croissance exponentielle en Afrique pour favoriser la promotion entrepreneuriale  des femmes, renforcer ces femmes dans la gestion de leurs activités de manière durable, particulièrement dans les zones rurales. »

Pour bénéficier de l’appui du projet Youthconnekt for Women, les jeunes de 18 à 35 ans devront s’inscrire dans une plateforme digitale qui sera prochaine mise en place.

Il faut rappeler que pour mettre ce projet en place, le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a bénéficié de l’appui technique et financier de l’ambassade de la Fédération de Russie en Guinée et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).