Depuis Kankan, Me Salifou Béavogui  se prononce  sur l’affaire Foniké Mengué 

0
488

Après son entretien avec les 42 détenus du FNDC, arrêtés à N’Zérékoré, au lendemain des évènements très meurtriers du 22 mars dernier, Maître Salifou Béavogui, en marge de son séjour à Kankan, s’est également prononcé sur le cas particulier de Oumar Sylla allias Foniké Mengué, membre influent du front détenu lui aussi à la maison centrale de Conakry.

Tout comme pour ses 42 clients de Kankan, il parle d’un « dossier vide », clame « l’innocence » du jeune activiste et dénonce une sorte de vendetta judiciaire contre une figure de proue de la lutte anti- nouvelle constitution.

« C’est une affaire qui me tient aussi beaucoup à cœur. Parce que c’est la même défense. Oumar Sylla dit Foniké Mengué, est une figure de proue dans la lutte que le FNDC est en train de mener. Le 17 mars, il a été interpelé et mis en prison, le dossier est devant un cabinet d’instruction. Actuellement il est en détention à la maison centrale de Conakry. Nous avons confiance que là, également, c’est un dossier vide comme celui, que je gère ici à Kankan, ce sont tous des dossiers vides, c’est un innocent», a-t-il assuré.

Aussi à en croire donc Me Béavogui, une requête de remise en liberté, a été introduite à la cour d’appel de Conakry et son client pourrait dès ce lundi sortir de prison.

« Nous sommes en train de nous battre pour le libérer, parce que c’est un innocent également. Le lundi à venir une audience est prévue à la Cour d’Appel de Conakry pour examiner sa demande de remise en liberté. Parce qu’au cours de la première audience, le président de la deuxième Chambre de contrôle de l’instruction avait renvoyé la question devant la Cour d’Appel et je pense que Foniké pourrait être libéré si tout va bien dans les jours à venir, parce que son dossier est vide et parce que la loi ne permet même pas qu’il soit en détention »,  a-t-il décrié.