CTEpi de Nongo : MSF explique comment fonctionne le centre qui prend en charge des malades du Covid-19

0
155

Depuis le 28 avril dernier, l’Ong Médecins sans frontières (MSF) a ouvert le Centre de traitement des épidémies (CTEpi). A la date du 13 mai 2020, soit deux semaines après son ouverture, le centre a reçu 116 patients Covid-19 dont une cinquantaine sont sortis guéris de la maladie.

Ce mercredi 13, les responsables de MSF ont organisé une visite guidée des installations, visite au cours de laquelle ils ont expliqué comment fonctionne le centre.

Dr Kassi NANAN-N’ZETH, Coordinateur médical de MSF-Guinée, a d’abord rappelé que sa structure est présente en Guinée depuis 1984 et accompagne le ministère de la Santé dans l’amélioration de la santé de la population. « Donc nous sommes par principe une organisation médicale humanitaire d’urgence, mais nous avons d’autres activités qui sont des activités de routine », a précisé Dr Kassi, avant d’ajouter que « face à la situation du COVID, on a d’abord commencé par participer aux différences instances de coordination pour la définition des besoins, l’analyse de la situation et l’identification des moyens et des ressources pour la réponse. »

Au moment de la maladie à virus Ebola, qui a sévi en Guinée de décembre 2013 à 2015, MSF a aidé le pays à lutter contre l’épidémie. L’Ong avait équipé le CTE de Nongo pour prendre en charge les malades. A la fin de l’épidémie, le centre, qui nécessite chaque fois de la réhabilitation, a été restitué au ministère de la Santé. «Avec la survenue de la pandémie de Coronavirus, il y avait des particularités spécifiques de gestion de cette maladie.  Il était nécessaire de faire un état des lieux pour voir combien de fois ça remplissait encore les critères pour l’admission des patients afin de garantir le confort, mais aussi la sécurité du personnel qui travaille ici », a fait savoir Dr Kassi, affirmant que des travaux ont été effectués pour réadapter le centre pour une bonne prise en charge des malades du Covid-19.

Actuellement, le CTEpi, selon MSF, a une capacité d’accueil de 75 patients. Contrairement au centre de Donka, Nongo ne reçoit que des cas confirmés pour leur prise en charge. « Nous recevons des patients qui ont été déjà dépistés et qui nous sont référés par le centre de Donka. Donc ici il n’y a pas de cas suspects, il n’y a que des cas confirmés. […] Pour le moment nous accueillons des patients légers, avec très peu de symptômes ou des cas  modérés, donc ceux qui ont quelques symptômes. Nous sommes en train voir pour que rapidement nous évoluions vers la possibilité de prendre en charge les cas modérés et les cas sévères. »

Selon Dr Nanamoudou Traoré, Responsable médicale du CTEpi de Nongo, ce centre n’a pas de respirateurs et n’en a pas besoins à date, puisqu’il ne reçoit pas de cas graves : « Pour le moment, il n’y a pas de respirateurs ici, puisque les cas qui viennent sont des cas simples, légers qui ont des symptomatologies pas graves, donc en réalité qui sont gérables sans oxygène. »

« Du 28 avril à ce jour, on a reçu 116 patients à Nongo et plus d’une cinquantaine de guéris. Le reste des patients sont en hospitalisation », a-t-il conclu.