Coopération: le président IBK annoncé à Conakry à l’occasion des 72H du livre

mars 18, 2019 6:08

La 11ème édition des 72H du livre se tiendra les 23, 24 et 25 avril prochain, avec Faranah comme ville à l’honneur les 26, 27 et 28 avril et le Mali pays invité d’honneur. Ce plus grand événement littéraire du pays sera mis à profit pour lancer le véritable projet de Conakry, capitale africaine du livre.

C’est du moins l’ambition affichée par le directeur général de L’Harmattan-Guinée qui a annoncé, à cet effet, le parrainage de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui a déjà financé l’étude de faisabilité dudit projet.

Selon Sansy Kaba Diakité, cette démarche est inspirée des acquis mis en exergue par d’autres pays qui s’identifient désormais aux secteurs qu’ils ont bien su valoriser, notamment le Mali, reconnu pour sa photo et le Burkina Faso pour le cinéma.

« Nous allons faire en sorte que cette onzième édition soit spéciale. En quoi faisant? En faisant en sorte qu’il y ait un marché de livres en Guinée. Désormais, le marché africain du livre sera à Conakry. A l’occasion de cette onzième édition, nous allons lancer le premier marché de livres africain qui sera un espace d’échanges où les auteurs vont venir vendre leurs œuvres littéraires aux réalisateurs, aux adaptateurs, pour pouvoir vraiment avoir de l’argent. Un espace où les éditeurs vont venir vendre leurs œuvres pour les traduire en anglais, en français, dans les langues européennes, dans les langues africaines. Donc, ce serait un véritable marché d’échanges et de transfert pour que l’économie du livre africain soit à Conakry », affiche Sansy Kaba Diakité.

« Vous savez, le président Ibrahim Boubacar Kéita a été élu champion des Arts et de la Culture en Afrique. Donc, il viendra à Conakry pour les opérations concernant le livre sur le continent. Il nous a fait la promesse. Et nous allons prendre les dispositions pour bien l’accueillir », a-t-il poursuivi.

Autre nouveauté insufflée à cet événement c’est le fait qu’il soit institué désormais la ‘’Nuit des pays invités d’honneur’’. Ce, pour vivre la Culture des différents pays au cours de cette manifestation culturelle. « Et nous nous engageons, avec tout le comité de lecture, à faire en sorte que des éditeurs viennent des cinq continents, parce que notre objectif, c’est de faire de Conakry la capitale africaine du livre. Et cela passe par la population, les acteurs, les professionnels. Bref, par chacun et tous », conclut le directeur général de L’Harmattan-Guinée.