Conakry : deux présumés violeurs de mineur mis aux arrêts par l’OPROGEM

0
289

L’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a présenté ce jeudi 23 juillet deux individus à la presse. Le premier est accusé de « tentative d’enlèvement » à Dixinn d’une fille âgée de 6 ans et le second, quant à lui, est accusé de « viol » sur une mineure de 12 ans, a-t-on constaté sur place.

D’après le Capitaine de police Idrissa Keita en service au commissariat central de Dixinn et également  chef section OPROGEM, c’était dans la journée du 21 juillet que la grande sœur de la victime de viol a saisi son service d’une plainte.

«Dans la plainte, la sœur de la victime dit avoir constaté la sortie de sa sœur vers le garage de la maison. Interrogée sur place, la fillette a reconnu que le vigil Mamadou Diallo, âgé de 28 ans la trouve souvent, soit dans les toilettes, soit dans le garage où il a l’habitude de mettre son doigt dans son sexe. Après l’analyse du médecin légiste, nous avons interpellé le nommé Mamadou Diallo qui a nié en bloc les faits retenus contre lui», a-t-il expliqué.

Pour le second cas, le commissaire Ibrahima Aly Fak, chef de département protection genre et enfance au niveau de l’OPROGEM raconte : « hier (mercredi, ndlr) à 12 heures, nous avons été saisis par la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) de Cameroun pour un cas d’enlèvement à Dixinn port 3. C’est un jeune qui a été interpellé par  la clameur publique, puis déposé à la CMIS de Cameroun. Mis à notre disposition pour des fins d’enquête, l’accusé a nié en bloc les charges portées à son encontre. Les parents de la victime ont été entendus sur Procès-Verbal (PV). Mais il se trouve que le présumé auteur  est un récidiviste, il vient à peine de sortir de la prison, après avoir purgé une peine de 3 ans».

Devant la presse, tous les deux présumés ont nié les faits portés contre eux. Il revient à  la justice de trancher  dans ces deux affaires de mœurs.

Lire vidéo: